Conseils de soins quotidiens
Vous pouvez éliminer vous-même la plupart des bactéries responsables de la maladie parodontale. En effet, vous pouvez contrôler la plaque dentaire - cause de leur prolifération - grâce à des soins quotidiens.

La brosse

La brosse - La brosse -
Munie de poils souples et d'une petite tête, elle est très efficace sur les surfaces en contact avec la langue, la joue ou les dents de l'autre mâchoire. Il existe de nombreuses techniques, mais il faut surtout retenir de frotter ces trois surfaces au moins deux fois par jour pendant trois minutes avec le dentifrice que vous recommandera votre praticien.


L'alimentation

Evitez le grignotage entre les repas ainsi que l'absorption de boissons sucrées. Réservez ces plaisirs pour les repas et brossez-vous les dents après. En cas d'impossibilité, il existe des brosses à dents adaptées (plus petites, jetables ou à poser au bout du doigt). Le chewing-gum, recommandé contre les caries, ne vous aidera pas à lutter contre la parodontite.

Les brossettes

Les brossettes - Les espaces inter dentaires sont inaccessibles à la brosse traditionnelle, c'est pourquoi une brossette adaptée permet d'y déloger la plaque. Un seul aller-retour suffit souvent. Ne soyez pas découragés par les saignements, c'est justement le signe de la présence de plaque qui irrite la gencive, ils disparaîtront après quelques jours.


Le fil

Les brossettes - Les brossettes -
Certains espaces inter dentaires sont si fins que seul le fil peut s'y glisser. Il s'agit d'utiliser la tension du fil entre vos doigts pour "racler" les surfaces inter dentaires afin d'en détacher la plaque. Deux passages sont utiles entre chaque dent : un par côté.


La plaque

C'est une couche invisible et molle, formée de bactéries et d'aliments décomposés, qu'il est facile d'enlever avec un simple brossage. Une fois durcie, cette pellicule se transforme en tartre que seul votre chirurgien-dentiste pourra faire disparaître.


Indépendentaire Editeur - Tous droits réservés
Prothèse conjointe
Prothèse à appui dentaire fixée aux dents restantes, elle est scellée sur les points d'appui.

Inlay ou Incrustation

Un inlay est un bloc qui peut être soit métallique coulé, soit en résine ou en céramique (de la couleur des dents) scellé à l'aide d'un ciment dans une cavité aux parois de laquelle il s'adapte en reproduisant l'anatomie occlusale de la dent et ses rapports avec les dents voisines.

Onlay

Un onlay est une incrustation métallique coulé ou résine, ou céramique recouvrant tout ou partie de plusieurs faces d'une dent en rétablissant les rapports de contiguïté et d'antagonisme.

Inlay-core ou Faux moignon

Cette reconstitution métallique coulée restaure tout ou partie de la couronne naturelle d'une dent. On utilise comme ancrage les canaux radiculaires qui ont été obturés lors du traitement conservateur. Il constitue un faux moignon pour la réalisation d'un couronne prothétique.

On peut élaborer un inlay avec un ou plusieurs tenons, en fonction du nombre de racines de la dent traitée. Lorsque les axes des canaux radiculaires ne sont pas parallèles on utilise une technique de scellement d'un tenon à part de l'inlay-core, il s'agit alors d'un inlay-core à clavette.

Facette collée

Une facette collée en céramique est une restauration esthétique , unitaire, de la face vestibulaire de la dent, permettant de corriger des défauts de forme, de position ou de teinte.

Couronne ou coiffe prothétique

Lorsque la destruction dentaire est plus importante, on reconstitue la totalité de la partie apparente de la dent avec une prothèse appelée couronne. On distingue deux catégories :

les couronnes de revêtement

Diverses possibilités s'offrent au patient selon le degré d'esthétique désiré.
  • les couronnes provisoires en résine ou composite servent à remplacer les dents lors de la réalisation des couronnes définitives. Elles permettent au patient de ne pas avoir de préjudice esthétique et servent au praticien de modèles d'essai pour les futures couronnes.
  • les couronnes totalement métalliques, coulées ou ajustées en nickel chrome (métal non précieux) ou en alliage semi précieux à base de palladium ou en alliage précieux contenant de l'or.
  • les couronnes métalliques à incrustation vestibulaire (CIV) comportant une face esthétique sur la face visible de la dent pouvant être en résine ou en céramique.
  • les couronnes céramo-métalliques, toute la couronne est recouverte de céramique particulièrement esthétique, il ne reste qu'une infrastructure coulée métallique invisible en bouche.
  • les couronnes céramo-céramiques ou vitro-céramiques, elles sont entièrement réalisées en céramique, l'infrastructure est aussi en céramique pour rendre la dent la plus esthétique possible.


les couronnes de substitution

En cas de destruction presque totale de la couronne dentaire naturelle on utilise le canal radiculaire pour y placer un tenon ou pivot pour prendre appui. La couronne est appelée communément "dent à pivot". Sa forme et son apparence sont les mêmes que les couronnes de revêtement.