La carie
 - Les bactéries de la plaque dentaire transforment les aliments résiduels et le sucre en acide qui attaque et détruit l'émail dentaire et crée des cavités dans la dent que l'on appelle des caries.

Tant que la carie est située au niveau de l'émail, il n'existe en général pas de douleur, aucun signe d'avertissement. La carie passe inaperçue et continue sa progression vers la dentine.

La dentine, possède des canalicules en relation avec la pulpe. A ce stade la carie peut induire une sensibilité variable selon les personnes mais aussi une douleur légère particulièrement au froid et aliment sucré.

La carie poursuit sa destruction, la douleur devient de plus en plus importante et fréquente. Lorsqu'elle atteint la pulpe, contenant le nerf, la rage de dent (pulpite) se déclenche.

Ensuite, toute une série d'infections sont possibles, dont l'abcès, le kyste sont les plus fréquents, avec gonflement de la gencive, de la joue, etc.

La carie progresse toujours et s'étend à toute la dent jusqu'à sa destruction totale et même souvent aux dents voisines.


La maladie parodontale
Couramment appelée "déchaussement" cette maladie très fréquente détache la dent, même saine de la gencive. Cela aboutit, à plus ou moins long terme, à la perte de la dent en question et, progressivement, de toutes les autres.

Elle survient lorsque certaines bactéries buccales, présentes dans la salive, la plaque dentaire et le tartre s'attaquent au ligament qui relie la dent à l'os de la gencive.




Les conséquences d'une maladie parodontale mal ou pas traitée entraîne :
  • un préjudice esthétique
  • une mauvaise haleine
  • un risque d'abcès
  • une difficulté à mastiquer
  • une sensibilité au froid
  • une douleur au toucher
  • la chute des dents